Retour

boostHEAT obtient 3,4 M€ dans l’appel à projet PIAVE

boostHEAT obtient 3,4 millions d’euros de financement dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour industrialiser la production de sa chaudière thermodynamique nouvelle génération.

boostHEAT est financé à hauteur de 3,4M€ dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) au titre de l’appel à projet « PIAVE », Projets Industriels d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) et opéré par Bpifrance. Ce financement contribue à la mise en place d’un outil de production pour industrialiser la fabrication de chaudières thermodynamiques innovantes.

boostHEAT conçoit et développe une nouvelle génération de chaudières thermodynamiques à Énergies Renouvelables basée sur une innovation technologique brevetée de compression thermique. Cette innovation permet d’assurer le fonctionnement d’un cycle thermodynamique qui garantit à la chaudière une excellente efficacité énergétique. boostHEAT propose un produit à haut rendement énergétique permettant de diviser par deux la consommation de gaz et réduisant d’autant les émissions de CO2 pour les applications de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et de climatisation pour les bâtiments résidentiel, collectif et tertiaire.

Le financement de 3,4M€ octroyé par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir contribue à la mise en place d’un outil de production permettant la fabrication des chaudières boostHEAT à l’échelle industrielle et répondant aux dernières tendances de l’Industrie du Futur, sur le site de Vénissieux.

« boostHEAT souhaite s’inscrire durablement dans le paysage industriel français et bénéficier des compétences existantes sur le territoire, en particulier de la région Auvergne-­Rhône-­Alpes, pour développer sa chaudière innovante et apporter sa contribution à la transition énergétique » expliquent Luc Jacquet et Jean-­Marc Joffroy, co­fondateurs de boostHEAT. « Nous remercions sincèrement le Commissariat Général à l’Investissement, Bpifrance et les experts qui ont instruit notre dossier pour leur soutien à la réussite de notre ambition ».

Thomas Sennelier, responsable de Domaine Filière Écotechnologies chez Bpifrance, ajoute : « ce projet industriel bâti autour d’une technologie de rupture fruit de plusieurs années de développement illustre parfaitement le soutien de Bpifrance au profit d’une industrie performante et innovante au service de la transition énergétique ».

Une cinquantaine d’emplois seront créés à horizon 2018 et seront complétés à mesure de l’évolution des besoins de boostHEAT.
boostHEAT commercialisera la chaudière thermodynamique EnR en 2018.

À propos de boostHEAT
Acteur industriel français de l’efficacité énergétique, boostHEAT conçoit, développe et industrialise la nouvelle génération de chaudières thermodynamiques EnR pour la production de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de climatisation à destination du logement individuel, collectif et tertiaire.
Basée sur une technologie brevetée de compression thermique, la gamme d’équipements développée par boostHEAT permet d’apporter au gaz naturel un rendement thermique allant jusqu’à 200 %, réduisant ainsi par 2 la facture énergétique.
boostHEAT agit en entreprise responsable : ses chaudières thermodynamiques intègrent l’utilisation d’énergie renouvelable réduisant ainsi la production de gaz à effet de serre de moitié.

À propos du PIA (Programme d’investissements d’avenir)
Le Programme d’investissements d’avenir, piloté par le Commissariat général à l’industrie (CGI), a été doté de 47 milliards d’euros, dont plus de 36 milliards ont déjà été engagés depuis 2010, sur six axes stratégiques majeurs pour la France de demain :

  • l’enseignement supérieur et la formation
  • la recherche et sa valorisation
  • la modernisation industrielle
  • le développement durable
  • l’économie numérique
  • la santé et les biotechnologies.

À propos du PIAVE (Projets industriels d’avenir)
L’appel à projets du PIAVE s’adresse aux projets qui s’inscrivent dans la démarche des 9 solutions de la Nouvelle France industrielle.
Il concerne deux types de projets :

  • les travaux de R&D et d’industrialisation,
  • les travaux visant à renforcer la compétitivité de filières stratégiques françaises.

Ces projets doivent bénéficier à plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) ou entreprises de taille intermédiaire (ETI) indépendantes et démontrer un apport concret et déterminant à la filière et à sa structuration.
Ils doivent en outre impliquer une activité industrielle et démontrer une autonomie à terme vis-­à-­vis du soutien public.
Pour être éligibles, les projets doivent présenter un programme comportant un minimum de dépenses de 3 M€ et avoir une thématique porteuse de perspectives d’activité et d’emploi qui correspond à une ou plusieurs solutions de la Nouvelle France industrielle, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre d’une feuille de route validée par le Comité de pilotage des 9 solutions ; dans ce cas, le projet doit être porté par une entreprise quelle que soit sa taille. Dans un consortium, elle peut associer d’autres entreprises, des laboratoires ou des établissements de recherche.